Supplément Revue Archéologique de Narbonnaise n° 38

Supplément Revue Archéologique de Narbonnaise n° 38

Plus de vues

Supplément Revue Archéologique de Narbonnaise n° 38

Narbonne à l'époque tardo-républicaine. Chronologies, commerce et artisanat céramique

Corinne Sanchez

Narbonne — qui fut la plus ancienne colonie romaine hors d’Italie - apparaît comme la référence primordiale pour étudier les transformations économiques et culturelles de la Gaule du Sud...

Lire la suite

Broché, cousu

35,00 €

Disponible

Description

Détails

Narbonne à l’époque tardo-républicaine. Chronologies, commerce et artisanat céramique

« Rempart et observatoire du peuple romain » suivant Cicéron, « La plus grande place de commerce de la région » selon le géographe Strabon, Narbonne — qui fut la plus ancienne colonie romaine hors d’Italie - apparaît comme la référence primordiale pour étudier les transformations économiques et culturelles de la Gaule du Sud sous la domination de Rome. Pourtant, malgré les travaux pionniers de quelques grands érudits qui se penchèrent jadis sur l’histoire de la cité, en dépit de la multiplication récente des données archéologiques issues notamment des fouilles préventives, les deux premiers siècles de la colonie manquaient encore d’une synthèse monographique à la hauteur des enjeux scientifiques posés par la « première fille de Rome ». Il revient à Corinne Sanchez d’avoir brillamment comblé cette lacune en nous offrant cette somme imposante qui livre en détail et dans un exposé solidement argumenté tout ce qu’on peut dire actuellement de l’archéologie des premiers siècles de la capitale provinciale.

Narbonne des origines est abordée par l’étude du mobilier céramique provenant de la zone urbaine, des secteurs portuaires, des oppida et des sites ruraux périphériques. Grâce à l’analyse de nombreux ensembles, des éléments nouveaux sur les critères de datation pour les deux premiers siècles avant notre ère sont apparus qui serviront désormais de référence bien au-delà de la région. Pendant la période de la première colonie, la question des découvertes se rattache étroitement à celle de la topographie primitive de l’agglomération. Le rôle commercial de la place, inscrite dans un environnement contraignant mais dont l’évolution est complexe et encore mal connue, repose sur l’organisation de zones portuaires. Les vestiges mobiliers qui y ont été exhumés font aussi l’objet d’une analyse poussée. Au terme de l’étude est proposé un premier schéma de fonctionnement général où se fait jour l’hypothèse d’un commerce privilégié avec certaines régions d’Italie et de Catalogne. Le transfert de techniques avec l’apparition d’ateliers influencés par les modèles italiques et les changements économiques avec le développement des productions locales font également l’objet de discussions.

Au total, l’ouvrage d’une richesse incomparable qu’attendait la communauté scientifique mais aussi tous les curieux d’histoire antique.

Caractéristiques de l'ouvrage

Caractéristiques de l'ouvrage

Poids 1.88 kg
Année de publication 2009
Format 22 X 28 cm
ISBN 978-2-9528491-1-1
ISSN 0153-9124
Nombre de pages 496 p.
Éditeur Presses universitaires de la Méditerranée – PULM
Langue Français
Type ouvrage Broché, cousu
Date de mise à disposition 23 mars 2009
Auteur(s)

Détails

Corinne Sanchez
Recension

Dans la même collection

Ce site utilise des cookies. En continuant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation. / This site uses cookies. By continuing to browse this site you are agreeing to our use of cookies. Pour en savoir plus / Find out more here.
x