Entre histoire, souvenirs et mémoire

Christian Amalvi

Les publications de Charles-Olivier Carbonell, professeur d’histoire contemporaine de 1978 à 1998 à l’université Paul-Valéry, ont contribué au développement d’une discipline nouvelle dans le territoire de l’historien, l’histoire de l’historiographie...

Physique
Broché, dos carré collé
25,00 €
Disponible Disponible

Les publications de Charles-Olivier Carbonell, professeur d’histoire contemporaine de 1978 à 1998 à l’université Paul-Valéry, ont contribué au développement d’une discipline nouvelle dans le territoire de l’historien, l’histoire de l’historiographie. Délaissant les génies de la période romantique — Guizot, Michelet, Augustin Thierry, Tocqueville, Taine, Fustel de Coulanges — il s’efforce de replacer tous les discours historiques dans le contexte politique, culturel et religieux dans lequel ils ont été tenus et d’évaluer leur impact dans la communauté scientifique et dans le grand public, sans jamais privilégier ni leur dimension littéraire, ni leur portée politique. Dans cette perspective, qui valorise la production bibliographique globale au détriment de considérations subjectives hasardeuses, il est un des premiers à tenter de définir, en sociologue, dans sa thèse pionnière, Histoire et historiens, 1865-1885, publiée en 1976 chez Privat à Toulouse, ce qu’est réellement le métier d’historien, de Fustel de Coulanges à Ernest Lavisse. Ce moment correspond, pour les études historiques, au passage de l’âge héroïque à leur organisation administrative et professionnelle sous la Troisième République.

Plus d’information
Année de publication 2022
Auteur Christian Amalvi
Format 16 x 24
ISBN 978-2-36781-430-8
ISSN 2109-6910
Nombre de pages 216
Éditeur Presses universitaires de la Méditerranée – PULM
Langue Français
Type ouvrage Broché, dos carré collé
Date de mise à disposition 11 mai 2022
Quantité stock 8 Sens 40
Poids 0.500000
Christian Amalvi
Christian Amalvi est né à Montauban (Tarn-et-Garonne), en 1954. Ancien élève de l’École nationale des Chartes, il rencontre Charles-Olivier Carbonell à la fin des années soixante-dix à Paris. Sous sa direction, il prépare une thèse de doctorat d’État sur la Vulgarisation historique en France d’Augustin Thierry à Ernest Lavisse : 1814-1914, qu’ il soutient, le 22 décembre 1994, à l’université Paul-Valéry, où il enseigne depuis 1991. Successeur du professeur Carbonell en 1998, il exprime sa reconnaissance envers son maître et ami en dirigeant la publication de ce volume.

Dans la même collection

---
J.-M. Marconot, B. Tabuce
Broché, dos carré collé
24,00 €
Laurence Bernard-Pradelle
Coffret
119,00 €
Steven Bednarski
Broché, dos carré collé
28,00 €
Broché, dos carré collé
37,00 €