L'Église et les Noirs dans l'audience du Nouveau Royaume de Grenade

Hélène Vignaux

Dans l’argumentaire des « justificatifs » de l’esclavage et de la traite des Noirs, la principale raison invoquée était d’ordre religieux : sauver des âmes. Mais en Amérique, le travail pastoral auprès des Noirs était-il mené à bien ? Et avec quels résultats ?...

Physique
Broché, cousu
55,00 €
Disponible Disponible

Dans l’argumentaire des « justificatifs » de l’esclavage et de la traite des Noirs, la principale raison invoquée était d’ordre religieux : sauver des âmes. Mais en Amérique, le travail pastoral auprès des Noirs était-il mené à bien ? Et avec quels résultats ? Cette étude présente le processus d’évangélisation des populations noires dans l’Audience du Nouveau Royaume de Grenade (actuelle Colombie) au XVIIe siècle, et l’accueil que celles-ci réservèrent à la nouvelle religion.

L’auteur retrace le rôle de la Couronne espagnole dans l’implantation de l’Église en Amérique et plus particulièrement en Nouvelle Grenade, ainsi que la situation du clergé (installation, charges, déficiences). Une étude originale des créations et désagrégations de paroisses met en exergue les obstacles rencontrés dans le travail d’évangélisation réalisé auprès des Noirs dans les différents évêchés au XVIIe siècle. Les Jésuites jouèrent un rôle primordial dans cette évangélisation ; leur action et leur méthode sont donc exposées, en particulier celle d’Alonso de Sandoval et de Pierre Claver qui se distinguèrent dans ce ministère.

Pour appréhender le rapport des Noirs avec la religion, l’auteur recense les moyens utilisés par l’Église pour obtenir, conserver ou accentuer la dévotion des fidèles, ainsi que les différents moyens de contrôle destinés à éviter les déviances reprochées aux Noirs (beuveries, transes, blasphème, sorcellerie...). Un bref aperçu des religions d’Afrique permet de déceler quelques croyances ancestrales dans la religion des Afro-américains — même officiellement convertis —, survivances qui peuvent être aussi considérées comme actes de résistance à la christianisation et à l’acculturation.

Se gardant de tout préconçu idéologique ou de tout manichéisme et se fondant exclusivement sur les documents replacés dans le contexte de leur époque, cette étude apporte incontestablement un regard nouveau sur la condition spirituelle des Noirs au XVIIe siècle.

Plus d’information
Année de publication 2008
Auteur Hélène Vignaux
Format 16 x 24
ISBN 978-2-84269-864-5
ISSN 1626-2107
Nombre de pages 820
Éditeur Presses universitaires de la Méditerranée – PULM
Langue Français
Type ouvrage Broché, cousu
Date de mise à disposition 1 sept. 2008
Poids 1.380000
Hélène Vignaux
Ancien membre de la section scientifique de l’École des Hautes Études Hispaniques, Casa de Velázquez, Hélène Vignaux est actuellement maître de conférences de civilisation hispano-américaine à l’université Paul-Valéry, Montpellier III. Elle a publié en 2007 dans la même collection, Esclavage et rébellion : la construction sociale des Noirs et des Mulâtres (Nouvelle Grenade – XVIIe siècle).

Dans la même collection

---
Félix Jun Ma, Solange Cruveillé
Broché, dos carré collé
25,00 €
Broché, dos carré collé
21,00 €
Francisco Campuzano Carvajal
Broché, dos carré collé
20,00 €
Broché, dos carré collé
20,00 €