Le rire d'Aristophane

Simon Byl

Aristophane est le seul représentant de la Comédie ancienne dont nous possédons des œuvres complètes. Le poète athénien est né aux environs de 450 et il doit être mort vers 386 av. J.-C. Des quarante-quatre comédies qui lui sont attribuées, onze seulement nous sont parvenues dans leur intégralité ; ces comédies s’échelonnent de 425 à 388, le Ploutos (388 av. J.-C.) étant sa dernière œuvre conservée...

Physique
Broché, dos carré collé
18,00 €
Disponible Disponible

Aristophane est le seul représentant de la Comédie ancienne dont nous possédons des œuvres complètes. Le poète athénien est né aux environs de 450 et il doit être mort vers 386 av. J.-C. Des quarante-quatre comédies qui lui sont attribuées, onze seulement nous sont parvenues dans leur intégralité ; ces comédies s’échelonnent de 425 à 388, le Ploutos (388 av. J.-C.) étant sa dernière œuvre conservée. Ces onze comédies totalisent 15 290 vers auxquels il faut encore ajouter des centaines de fragments.

De l’Antiquité à nos jours, le poète a été l’objet de jugements très élogieux comme de critiques très sévères. Les raisons pour lesquelles Aristophane a été vilipendé pendant plus de deux millénaires sont sans doute celles pour lesquelles il a été admiré : son agressivité et son obscénité ; la mort de Socrate lui a souvent été très injustement imputée. Les historiens de la littérature grecque ont eu généralement une lecture trop sérieuse de son œuvre, le considérant presque comme un historien.

L’auteur du présent livre tente, au contraire, de montrer que le principal but constamment poursuivi par le poète a été de faire rire son auditoire dans le théâtre de Dionysos, durant la période la plus noire de l’histoire grecque, c’est-à-dire durant l’interminable guerre du Péloponnèse qui s’échelonna de 431 à 404 av. J.-C. et qui mit aux prises Athènes et son empire à Sparte et ses alliés. Il a eu recours notamment aux théories du rire les plus récentes telles que celles de Bergson, de Freud, de Dupréel et de Victoroff qui permettront au lecteur de comprendre l’étendue du génie d’Aristophane, ce prodigieux remueur de mots, qui continue à nous faire rire, plus de 2 400 ans après sa disparition.

Plus d’information
Année de publication 2010
Auteur Simon Byl
Format 16 x 24
ISBN 978-2-84269-891-1
ISSN 0295-9909
Nombre de pages 278
Éditeur Presses universitaires de la Méditerranée – PULM
Langue Français
Type ouvrage Broché, dos carré collé
Date de mise à disposition 2 juil. 2010
Poids 0.620000
Simon Byl
Simon Byl, docteur en Philosophie et Lettres, a été, pendant plus d’un quart de siècle, professeur de langue et de littérature grecques à l’Université de Bruxelles. Il a orienté ses recherches vers la comédie d’Aristophane d’une part, vers la médecine et la biologie grecques d’autre part. Il est l’auteur d’une dizaine de livres, de cent soixante-quinze articles et de plus de trois cent cinquante comptes rendus. En octobre 1999, il a été invité par l’Académie des Inscriptions et Belles-Lettres de l’Institut de France à exposer ses travaux sur Aristophane.

Dans la même collection

---
Broché, cousu
23,00 €
S. H. Aufrère, V. Asensi, C. de Vartavan
Broché, dos carré collé
22,00 €
Indisponible Other formats available"
Pierre-Louis Malosse, Brigitte Perez-Jean
Broché, dos carré collé
11,84 €
Pierre Sauzeau, Thierry Van Compernolle
Broché, dos carré collé
50,00 €