Supplément Revue Archéologique de Narbonnaise n° 52

Jérôme Hernandez, Olivier Ginouvez

Cet ouvrage est consacré aux résultats d’une opération d’archéologie préventive réalisée en 2004 et 2005 sur la commune de Saint-André-de-Sangonis (département de l’Hérault), dont la fouille a révélé la présence d’une longue occupation qui se développe de manière continue entre l’Antiquité et le haut Moyen Âge.

Physique
Broché, dos carré collé
45,00 €
Disponible Disponible

Cet ouvrage est consacré aux résultats d’une opération d’archéologie préventive réalisée en 2004 et 2005 sur la commune de Saint-André-de-Sangonis (département de l’Hérault). Située sur le tracé de l’autoroute A750, la fouille a révélé la présence d’une longue occupation qui se développe de manière continue entre l’Antiquité et le haut Moyen Âge. L’opération a notamment permis d’explorer un fragment de paysage agraire structuré à partir d’un carrefour routier et croisé par un petit affluent du fleuve Hérault, le Lagarel.
La transformation des lieux durant l’Antiquité est d’abord celle du paysage. Les maîtres mots sont désormais réseau, parcelle et voirie. Deux chemins se croisent au sud-ouest de la fouille, à proximité desquels vont s’articuler puis se défaire des linéaments parcellaires dont les tracés semblent dictés non pas par des inclinaisons cadastrales préétablies, mais par des contraintes hydrographiques spécifiques à la zone d’implantation.
Dès le Ier s. av. n. è., à une époque où la structuration du secteur n’a pas trouvé son point d’aboutissement, une exploitation agricole est implantée sur la rive droite du cours d’eau. Sa structure et sa morphologie nous échappent mais de nombreux éléments céramiques sont là pour témoigner de la première phase de fréquentation des lieux. En grande partie disparu, le bâti comprend un quartier agricole équipé de trois pressoirs, dont les gabarits détonnent au regard des dimensions de l’établissement qui les héberge. Plus au sud, en bordure du chemin est-ouest, la fouille a permis d’appréhender un ensemble important de sépultures. Deux incinérations ont été mises au jour. Datées du Ier s. av. n. è., elles signent une première étape funéraire dont l’extension originelle nous échappe en raison des vraisemblables destructions occasionnées par les occupations plus tardives du site. À partir du IIIe s. et jusqu’au VIIIe s., des tombes vont être groupées à la lisière nord de l’axe de circulation. Les nouveaux dépôts consistent dans des inhumations dont la fouille exhaustive ouvre sur des données qui intéressent tout autant l’étude des rites funéraires que la reconnaissance des modes de gestion d’une nécropole rurale sur la longue durée. L’image qui se dégage de l’ensemble est dynamique. Elle décrit l’assemblage progressif de groupes de tombes dont la distribution est dictée par le tracé du chemin. Rien d’autre, pour le groupe concerné, que le souci de témoigner de sa continuité par l’usage, mais surtout l’entretien (très rarement observé en milieu rural) de ce que l’on nommerait, avec notre vocabulaire contemporain, un cimetière patrimonial chargé de significations transmises d’une génération à l’autre.
Le principal apport des données de l’opération réside ainsi dans l’éclairage fourni sur les modalités d’implantation et de développement d’un quartier funéraire associé à un semi d’établissements (dont une possible agglomération secondaire) occupés sur des échelles de temps différentes. Un autre aspect des résultats intéresse l’évolution des pratiques funéraires et l’étude d’une population du point de vue de l’anthropologie biologique.

Plus d’information
Année de publication 2022
Auteur Jérôme Hernandez, Olivier Ginouvez
Format 22,5 x 28
ISBN 979-10-92655-16-2
ISSN 0153-9124
Nombre de pages 904
Éditeur Presses universitaires de la Méditerranée – PULM
Langue Français
Type ouvrage Broché, dos carré collé
Date de mise à disposition 10 janv. 2023
Quantité stock 8 Sens 228
Poids 1.220000
Jérôme Hernandez, Olivier Ginouvez
Jérôme Hernandez et Olivier Ginouvez sont tous deux membres de l’Inrap et rattachés à l’équipe Archéologie des Sociétés Méditerranéennes (UMR 5140, C.N.R.S., université Paul-Valéry Montpellier 3, MCC). de Montpellier, MCC)

Dans la même collection

---
Broché, cousu
40,00 €
Broché, cousu
40,00 €
Broché, cousu
25,00 €
Broché, cousu
40,00 €