Le comte de Poitiers premier troubadour

Le comte de Poitiers premier troubadour

Plus de vues

Le comte de Poitiers premier troubadour

Pierre Bec

Passionnante énigme que ce Guilhem d’Aquitaine, comte de Poitiers : personnage historique ou nom conféré à un ensemble de textes ? Premier troubadour connu, il donne l’impression qu’avec lui la première des poésies en langue vernaculaire naît déjà dotée de perfection formelle et d’une étourdissante modernité...

Lire la suite

Broché, dos carré collé

13,00 €

Disponible

Description

Détails

Passionnante énigme que ce Guilhem d’Aquitaine, comte de Poitiers : personnage historique ou nom conféré à un ensemble de textes ? Premier troubadour connu, il donne l’impression qu’avec lui la première des poésies en langue vernaculaire naît déjà dotée de perfection formelle et d’une étourdissante modernité qui fait qu’on a pu dire que la poésie moderne commence et trouve son achèvement avec lui. Pierre Bec, philologue et poète, était assurément le mieux placé pour faire le point sur ce troubadour, « un des hommes les plus courtois du monde et l’un des plus grands trompeurs de dame ».

Pierre Bec est né à Paris en 1921 d’une mère créole et d’un père gascon ; il a passé son enfance et son adolescence au pays de son père, Cazères-sur-Garonne (Comminge). Il ne fait pas d’études secondaires et, sans situation, il sert d’interprète aux réfugiés de la guerre civile espagnole ; il accepte alors une place de veilleur de nuit dans un bureau de postes, dans l’intention de se préparer seul au baccalauréat. Mais la guerre survient, il est expédié aux chantiers de jeunesse, puis au S.T.O. en Allemagne où il apprend la langue. De retour en France, il passe son bac, une licence d’allemand et une licence d’italien.

Il enseigne alors ces langues à Paris et s’inscrit comme étudiant en Sorbonne, à l’école des Hautes Études et à l’institut de phonétique, se spécialisant en linguistique romane, en particulier en occitan ancien et moderne  ; il soutient ses deux thèses en 1959 et sera nommé maître de conférences, puis professeur à l’université de Poitiers où il a enseigné jusqu’à sa retraite en 1989.

Pierre Bec a dirigé le Centre d’études supérieures de civilisation médiévale de Poitiers, co-dirigé les Cahiers de civilisation médiévale et présidé la Société des médiévistes français. Il a présidé pendant dix-huit ans l’Institut d’études occitanes.

Outre son œuvre littéraire en occitan, Pierre Bec a écrit de nombreux ouvrages et articles sur la linguistique romane, la dialectologie d’oc, la littérature médiévale, la désignation des instruments de musique et la chanson traditionnelle occitane.

Caractéristiques de l'ouvrage

Caractéristiques de l'ouvrage

Poids 0.52 kg
Année de publication 2004
Format 15 x 21 cm
ISBN 978-2-84269-643-6
ISSN Non
Nombre de pages 282 p.
Éditeur Presses universitaires de la Méditerranée – PULM
Langue Français
Type ouvrage Broché, dos carré collé
Date de mise à disposition 10 nov. 2010
Auteur(s)

Détails

Pierre Bec

Dans la même collection

Ce site utilise des cookies. En continuant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation. / This site uses cookies. By continuing to browse this site you are agreeing to our use of cookies. Pour en savoir plus / Find out more here.
x