Ouvrage en souscription juqu'au 31 janvier 2017

 

On ne s'attend pas à voir Georges Brassens en chef d'un chœur d'« enfants » d'Italiens. Même ses fervents admirateurs ignorent généralement qu'il était le fils d'une Italienne, comme il appelait affectueusement sa mère qu'il croyait, à tort d'ailleurs, napolitaine.  Sans qu’il soit question de rechercher une hypothétique part d’italianité chez cet ennemi des porteurs de cocardes, le premier texte de ce recueil nous convie à une ballade dans l’univers familial, amical, musical, poétique et culinaire de Georges, qui se teinte, par touches tout de même assez nombreuses, de couleurs italiennes.
Ce site utilise des cookies. En continuant votre navigation sur notre site, vous acceptez leur utilisation. / This site uses cookies. By continuing to browse this site you are agreeing to our use of cookies. Pour en savoir plus / Find out more here.
x